6 résultats affichés

 

Le chevalet de peinture : c’est quoi au juste ?

Le chevalet peinture est un support ajustable utilisé en peinture. Il sert à tenir l’œuvre en cours de création. Pour cela, le dispositif est doté d’un châssis généralement monté sur 3 ou 4 pieds solides.

C’est sur ledit châssis que la toile à peindre est posée. Les toiles en carton ou en papier ne nécessite pas de châssis pour leur maintien. Un simple ruban adhésif repositionnable ou des pinces permettent de les maintenir en place. Les pieds du chevalet peinture quant à eux servent à garder en équilibre tout l’équipement. A part ses pinceaux et ses pastels, l’artiste peintre a besoin d’un chevalet de peinture pour réaliser ses œuvres. Le chevalet de peintre possède en effet de nombreux avantages.

Pourquoi utiliser un chevalet de peinture ?

De forme trapézoïdale ou rectangulaire, le chevalet est très léger. De ce fait, il se révèle être l’accompagnateur parfait pour les peintres en déplacement. Il permet également à ces derniers de se sentir plus à l’aise et plus détendu durant le travail. En utilisant cet accessoire, l’artiste peut facilement se tenir debout pour déployer toutes ses techniques de peinture. Mais ce n’est pas tout. Le chevalet peinture est également polyvalent. Certains modèles sont dotés d’un petit tiroir dont les compartiments peuvent servir à conserver d’autres outils de peinture tels que les pinceaux et les pastels.

Par ailleurs, le chevalet de peinture permet de profiter d’une excellente vue sur la toile, ce qui permet au peintre de réussir des dessins aux bonnes proportions. En effet, en dessinant sur une table, il est possible de déformer l’image que l’on crée à cause d’un angle de vue trop pointu. Le chevalet de peinture se révèle alors comme une bonne alternative car il permet de contrôler les résultats plus facilement. Un autre avantage du chevalet de peinture est qu’il permet de faire travailler à la fois le corps et l’esprit. La peinture est une discipline qui requiert énormément de temps. Ainsi, lorsqu’il travaille, l’artiste peintre est amené à effectuer plusieurs mouvements (se pencher, reculer ou avancer). Se tenir debout devant son accessoire lui permettra alors d’éviter le mal de dos ou d’autres problèmes de sante.

Enfin, le chevalet peinture aide l’artiste à s’orienter face à la lumière du soleil. Ainsi, en ajustant avec précision l’angle d’inclinaison et le positionnement du chevalet, le peintre pourra trouver le taux de luminosité qui lui convient pour peindre.

Les différents types de chevalet peinture

Il existe une multitude de chevalet de peinture sur le marché. On distingue entre autres :

Le chevalet d’atelier

Avec son socle rectangulaire en H, le chevalet d’atelier est fait pour une utilisation intérieure, c’est-à-dire qu’il s’utilise en chambre, au bureau ou à l’atelier, à l’abri des intempéries. Le chevalet de peintre d’atelier étant très encombrant et particulièrement lourd, il est doté de patins et de roulettes qui permettent de le déplacer facilement. Solide et résistant, le chevalet atelier pourra accueillir des toiles de presque toutes les dimensions. Certains modèles sont dotés de manivelles tandis que d’autres possèdent une double face pouvant accueillir une toile de chaque côté.

Le chevalet de peinture pour campagne

Si le chevalet atelier est adapté à un usage interne, le modèle de campagne lui, est prévu pour l’extérieur. Le dispositif est pliable et de ce fait inclinable. Grâce aux pieds solides dont il doté, l’accessoire se positionnera bien sur les terrains accidentes, si tant est qu’il est bien ancré au sol. Afin d’être déplacé sans peine d’un point à l’autre, le chevalet de campagne est également doté de poignées. Des casiers pouvant accueillir vos pinceaux et pastels sont également disponibles sur l’outil.

Le chevalet de table

Tout comme le chevalier d’atelier, le chevalet de peinture de table s’utilise également à l’intérieur. Il permet de supporter les toiles de petite et de grande taille. La particularité de ce modèle c’est qu’il se place sur une table ou un autre support avant utilisation. Particulièrement élégant, ce mini-chevalet peut aussi être utilisé comme un élément décoratif que l’artiste utilisera pour exposer ses chefs-d’œuvre.Très léger, il s’emporte partout.

La boite-chevalet

La boite-chevalet est une boite compacte qui permet aux peintres professionnels ou amateurs de transporter aisément tout leur matériel. Contrairement aux autres types de chevalet de peinture a châssis, il dispose d’un dossier pour soutenir l’œuvre à réaliser. Le dispositif est assez simple à installer ou à ranger. Il est possible d’y rajouter des trépieds pour plus de stabilité.

Le chevalet de peintre académique

Encore appelé chevalet a lyre, le chevalet académique s’apparente au chevalier d’atelier a la seule différence qu’il a une forme trapézoïdale. Ce modèle possède 3 pieds qui se révèlent être des supports solides pour peindre dans un petit atelier.

Comment choisir le meilleur chevalet de peinture ?

  • Stabilité: un chevalet peinture stable et bien équilibré est indispensable pour travailler confortablement. Il est donc important que l’artiste peintre choisisse un modèle dont les vis sont bien serrés.
  • Dimension: il est conseillé de choisir son chevalet en fonction de la taille de votre toile.
  • Inclinaison: en optant pour un modèle a inclinaison réglable, le peintre pourra réaliser toutes sortes de toiles en utilisant différentes techniques.
  • Matière: la plupart des chevalets de peinture disponibles sur le marché sont faits en bois ou en hêtre, deux matières qui sont très résistantes et durables. Le bambou, le pin, l’acier, l’aluminium, le laiton ou le plastique sont également d’autres matériaux utilises pour la conception des chevalets.
  • Accessoires: il s’agit des roulettes et du trépied. Certains chevalets sont si lourds que pour les déplacer, il faut des roulettes.  Quant au trépied, il peut être acheté individuellement si le dispositif n’en est pas doté.
  • Prix: il varie en fonction de la taille et du pays d’origine du chevalet de peinture. Les prix commencent à 10 euros pour les petits modèles et peuvent monter jusqu’à 200 voire 600 euros pour les plus grands et les plus sophistiques.

Fabriquer son chevalet peinture, quelle possibilité ?

Si vous possédez l’âme d’un bricoleur, alors la fabrication d’un chevalet de peinture sera assez simple. De manière générale, il suffit d’utiliser du bois de récupération pour la construction.

En plus d’être économique, cette méthode vous permettra de garantir la robustesse de votre dispositif. En effet, le choix des matériaux ainsi que des accessoires y afférant dépend entièrement de vos envies.

Malgré la possibilité de fabrication d’un chevalet de peinture, certains peintres préfèrent accrocher leur toile au mur pour travailler. Cette alternative peut être bonne si vous désirez patienter pour investir dans un chevalet de qualité.